Wikis: Promouvoir l’écriture collaborative et la publication en ligne pour développer de réelles interactions sociales

Communication pour le congrès EPAL: Echanger pour apprendre en ligne, Grenoble, 7-9 juin 2007.

Les philosophes du langage (Jacques 1985, Grillo 2000) rappellent que la communication est co-construction de sens et qu’elle dépend de l’interaction sociale entre les partenaires. Le Cadre européen commun de référence (Conseil de l’Europe 2000) définit les apprenants et les usagers de la langue comme des acteurs sociaux. Pourtant, si l’on analyse de nombreuses pratiques de classe (Capucho 2000, Cicurel 1998), on constate que les interactions restent encore largement restreintes à celles entre enseignant et apprenants et l’idée de « faire social » inhérente à l’approche actionnelle (Puren 2006) reste bien souvent lettre morte. Les pratiques de classe restent bien souvent ancrées dans la simulation de la communication et, en situation de production écrite, les apprenants élaborent des textes que seul l’enseignant lira et évaluera.

D’autre part, chercheurs et didacticiens demandent de mettre l’apprentissage au centre des préoccupations pédagogiques et de favoriser le développement et/ou le renforcement de l’autonomie de l’apprenant grâce notamment à l’utilisation des nouveaux médias (Portine 1998, Pothier et al. 2002).

Dans cette communication, nous définirons tout d’abord notre conception de l’autonomie de l’apprenant et présenterons quelques pistes de travail permettant de faire agir les apprenants socialement en intégrant diverses ressources et outils de la Toile. Nous nous attacherons notamment à montrer comment la gestion par l’apprenant des ressources en ligne peut lui permettre de produire des textes de très bonne qualité et surtout de développer sa confiance en ses compétences de production. Nous évoquerons des stratégies liées aux différentes phases du processus d’écriture tel qu’il a été défini par Flower et Hayes (1981) et modifié par des recherches ultérieures (Fayol 1999, Ollivier 2002): planification, mise en texte, révision, publication. La communication présentera et analysera ensuite les résultats d’une expérience de production et publication en autonomie d’articles pour l’encyclopédie collaborative en ligne Wikipédia, expérience menée avec des étudiants de FLE de niveau B2+ dans le cadre d’un projet européen (DidacTIClang 2003-2006) visant à mettre en place un programme de formation continue des enseignants à une didactique des langues intégrant les ressources d’Internet. Nous analyserons notamment la pertinence des stratégies d’autonomie mises en place par les étudiants, les différents processus de collaboration avec la communauté Wikipédia (‘wikification’, mise en page, francisation, adaptation aux exigences d’une encyclopédie, ajouts…) et les conséquences sur la motivation et le souci de correction chez les étudiants.

Sur la base de ces résultats, nous montrerons comment les possibilités d’écriture collaborative et de publication grâce à la technologie des wikis – et autres avancées technologiques du web 2.0 – peut non seulement conduire à une plus grande autonomie de l’apprenant, mais aussi à la réalisation de tâches réelles et à des productions au sein d’interactions sociales réelles tout en redéfinissant les relations entre enseignant et apprenants.

Repères bibliographiques
Capucho, Filomena: L’enseignant et l’intervieweur – un même discours, un même pouvoir? In: Etudes de Linguistique Appliquée, nº 117, janv.-mars, 2000, pp. 109 – 118
Cicurel, Francine : Interactions et enseignement des langues». In : Cahiers pédagogiques : Le FLE, une langue vivante, n°360, janvier 1998, pp. 20-22. 3.
Conseil de l’Europe. 2000. Un cadre européen commun de référence pour les langues : apprendre, enseigner, évaluer. http://www.coe.int/T/DG4/Portfolio­/documents/cadrecommun.pdf.
Fayol, Michel. 1997. Des idées au texte. Paris : PUF.
Flower, L. & Hayes, J. R.. 1981. A cognitive process theory of writing. In : College composition and communication, n° 32, pp. 365-387.
Grillo, Eric : Intentionnalité et signifiance : une approche dialogique. Bern / Berlin / Bruxelles / Frankfurt am Main / New York / Wien : Peter Lang, Publications Universitaires Européennes, 2000.
Grillo, Eric : La philosophie du langage. Paris : Seuil, 1997.
Grillo, Eric. 2000. Intentionnalité et signifiance : une approche dialogique. Bern / Berlin / Bruxelles / Frankfurt am Main / New York / Wien : Peter Lang, Publications Universitaires Européennes.
Holec, H. 1990. Autonomie et apprentissage autodirigé. Quelques sujets de réflexion. In: Les auto-apprentissages, Actes des 6èmes rencontres de l’ASDIFLE (Association des Didacticiens de Français Langue Etrangère). Paris.
Jacques, Francis : L’espace logique de l’interlocution. Paris : Presses universitaires de France, 1985.
Mangenot, François. 2000. Contexte et conditions pour une réelle production d’écrits en ALAO. In: ALSIC, vol. 3, numéro 2, décembre 2000, pp. 187 – 206. http://alsic.org.
Portine, Henri. 1998. L »autonomie’ de l’apprenant en questions. In: ALSIC n° 1, vol. 1, 73-77. http://alsic.u-strasbg.fr/Num1/portine/alsic_n01-poi1.pdf.
Pothier, Maguy, Iotz Anne & Rodrigues, Christine. 2000. Les outils multimédia d´aide à l´apprentissage des langues : de l´évaluation à la réflexion prospective. In: ALSIC n°1, vol. 3, 137 – 153. http://alsic.org
Puren, Christian. 2006. Explication de textes et perspective actionnelle : la littérature entre le dire scolaire et le faire social. In: Les langues modernes, octobre 2006. http://www.aplv-languesmodernes.org/article.php3?id_article=389

Publicités

3 Réponses

  1. J’ai édité une petite contribution dans ce sens avec quelques indications sur la forme d’un éventuel programme type wiki de support de publication coopérative ici :
    http://www.usemod.com/cgi-bin/mb.pl?MeatballPourWikiChercheurs

    Est-il possible d’organiser des travaux dans ce sens?
    L’initiative d’une équipe française serait une bonne nouvelle =)

  2. Organiser l’écriture collaborative des élèves

    Résumé : Quatre études récemment parues montrent qu’un facteur crucial pour la réussite du travail d’écriture collaborative est de permettre aux élèves de communiquer facilement et souvent. Le temps disponible pour la rédaction est aussi une variable importante. À choisir entre le courrier électronique et la causette (« chat »), il est recommandé d’opter pour cette dernière car elle semble mieux adaptée à la communication dans le but de rédiger un article collaboratif.

    http://www.usages-tice.cndp.fr/travaux/collaboratif1.asp

    par Béatrice Coutelet*

  3. Choupinounette | Réponse

    Si vous êtes intéressé par l’écriture participative venez tester Wikikékri!
    Le principe est simple : écrire à plusieurs des projets aussi variés que des pièces de théâtre, des romans, des sketches, scénario de film,…

    Venez découvrir l’écriture à plusieurs et toutes les perspectives que cela vous offre : partage, découverte, ingéniosité, rebondissements,…
    L’écriture peut prendre n’importe quelles formes, à vous d’en jouer!

    A bientôt sur Webthea !
    http://www.webthea.com/wikikekri/index.php?title=Accueil

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :